Les pipelines de Sainte-Honorine et Port-en-Bessin

201



Le projet de réseau des pipelines des Alliés en Normandie, et notamment le "Minor System" installé à partir du sealine de Ste-Honorine et de Port-en-Bessin. Le "Major System" était au départ de Cherbourg.

 

Les Alliés avaient prévus d'assurer l'approvisionnement en essence (qualité véhicules et qualité avions) au moyen de 2 "sealine" sur la plage de Sainte-Honorine et devant Port en Bessin, et d'un double terminal pétrolier installé sur les quais intérieurs des digues Est et Ouest de Port-en-Bessin.

Ces installations étaient raccordées à un réseau qui alimentait des grands réservoirs d'essence construits sur un point haut, le mont Cauvin, au NO de Maisons et à quelques kilomètres de Port. 

Elles servaient à la fois aux Britanniques et aux Américains.
Les travaux ont commencé le 10 juin, avec une première mise en service le 16 juin. progressicvement remplacés par le "Major system" à Cherbourg, leur démontage a commencé le 10 octobre 44, remplacées progressivement par le port de Cherbourg puis par les ports du Nord.

Elles ont été raccordées à la ligne de pipeline qui reliait le terminal pétrolier de Cherbourg à l'est de la France en longeant plus ou moins la RN13.

Le terminal de Cherbourg a été alimenté en très grande partie par des pétroliers car le tuyau déroulé sous la mer (Pluto = Pipe Line Under The Ocean) n'a pas répondu aux espoirs. Il avait beaucoup trop de fuites.

(Voir notamment "Quand l'Or Noir coulait à flots" de Philippe Bauduin et "10 millions de tonnes pour une victoire" de Jean-Pierre Benamou), d'où sont extraites certaines photos,


(détails) La carte Michelin de 1947 qui montrait les grands pipelines militaires de 1944-45.

Sainte-Honorine-des-Pertes

Panoramiques des côtes de Port-en-Bessin à Sainte-Honorine, vus par un sous marins anglais fin 43 ou début 44

(détails) Sainte-Honorine



(détails) Sainte Honorine, photo du printemps 1944?


(détails) Un tanker à Ste-Honorine



(détails) Le sealine de Sainte-Honorine, 3600 pieds e t 2 tubes de 6 pouces. Un petit pétrolier y est amarré.


(détails) Les bouées du sealine de Ste-Honorine

 

 

 


(détails)
Les Sealines de Ste-Honorine

(détails)

Port-en-Bessin


(détails) les côtes de Port en Bessin, fin 43 ou début 44, vues par un sous-marin


(détails) Carte US de mai 1944, avec indication des défenses allemandes. (extrait d'une carte qui était sur le Montcalm)

(détails)


(détails) Photo de 1944


Carte au 1/25000 US de 1944

 

 


(détails) Port-en-Bessin peu avant le débarquement, vers 1944

(détails)


(détails) le port vu d'avion, le 19 mai 1944

 

Les destructions dans le port de Port-en-Bessin


(détails) une canonnière DCA allemande


(détails) le bâtiment des Douanes (?) qui n'existe plus


(détails) Des prisonniers au travail de déblaiement


 

 


(détails) une barge de relevage, pour le nettoyage des fonds avant l'entrée des tankers


(détails) Epave de barge allemande


(détails) Le mur antichar qui barrait l'accès de la ville depuis la plage


(détails) une barge allemande coulée dans l'avant-port


(détails) Epave d'une barge allemande


(détails) les destructions dans la ville

(détails)


 

Déchargements divers dans Port en Bessin


(détails) Un caboteur décharge directement dans l'avant-port marée basse, pendant que des enfants jouent. Cela s'est passé à l'époque où le port d'OImaha Beach était hoirsd'usage après la tempête du 19-21 juin 44. Les camions sont des Mack de 6t de charge au lieu des habituels GMC de 2t5
Voir les 2 photos ci dessous

(détails)


 


(détails)


(détails)
un caboteur dans l'avant-port

(détails)


(détails) A bord de la mâture de Van Loo qui travaille aux récupérations du Gooseberry à Omaha Beach
, et qui est venue à Port pour y décharger des ferrailles récupérées

 


(détails) Un LCT décharge le long du môle de l'avant-port


(détails) déchargement d'un LCT


(détails) déchargement de LCT anglais (au nombre de 3 bords à bords)


vedette de port US

Le terminal pétrolier de Port-en-Bessin


Au fond un caboteur décharge des carburant par un pipeline que l'on distingue au dessus de l'étrave d'un LCT échoué



(détails) Travail sur les Pipeline. En principe la partie Ouest de l'avant-port était réservée aux américains et l'Est aux anglais



(détails)déchargement de caboteurs et de petits pétroliers, côté anglais du port

 

 

 

 

 


(détails) Un pétrolier accosté à la digue Ouest de Port refoule son essence. Cette jetée était en principe réservée aux Américains, la Est étant utilisée par les Anglais

 








Les pipeline de Ste-Honorine et Port-en-Bessin
aux réservoirs d'Etreham



(détails) Les 2 conduites au départ de Port, une pour l'essence avion, l'autre pour l'essence ordinaire


(détails) Les pipelines vers le Mont Cauvin où les réservoirs sont installés.


(détails) Passage près des maisons, à Etreham


.
(détails)


(détails)Les pompes de refoulement de carburant
vers le Mont Cauvin


(détails) 1ère mise en route du système à Port.

 

 

 

 

 


(détails) les pipelines qui envoyaient l'essence et le carburant avion vers les réservoirs installés sur le Mont Cauvin


(détails) les pipe line

Les réservoirs du Mont Cauvin à Etreham


(détails) Réservoirs à Etreham


(détails) Remplissage de jerricans par des camions citernes.

(détails)



(détails) Remplissage de jerrycans à Etreham


(détails) Un des réservoirs du Mont Cauvin
(un sommet au sud de Port-en-Bessin)


Un réservoir d'essence du Mont Cauvin


(détails) Rservoir de carburant camouflé

 

 

 

 


(détails) Réservoirs à Etreham


(détails) Réservoirs camouflés à Etreham


(détails) Réservoirs du Mt-Cauvin en construction

Les Portais sont venus sur le Montcalm quelques jours après le 6 juin 44


Les Portais arrivent sur le Montcalm


(détails) A bord du Moncalm

 

Les marins du Montcalm sont  venus à terre


(détails)

(détails)

 

 

 

 


(détails)


(détails)
Les Portais font la queue

(détails)

Visite de Montgomery à Port-en-Bessin


(détails)


(détails)


 


Retour Accueil