Les opérations portuaires à terre des 2 Brigades Spéciales du Génie et du 11ème Port

128
 

Cargos échoués et déchargés directement


(détails) 2 petits caboteurs qui ont été abandonnés sur la plage

Déchargements directs sur la plage
depuis des RF ou des barges LBV ou LBU ou des LCI


(détails)


(détails)


(détails)
Un rhinoferry accoste directement sur la plage, maintenu en place par des tracteurs à chenille


(détails)



une barge échouée

Les causeways

Ces chaussées flottantes, construites et fixées sur la grève et faites de caissons métalliques assemblés, servent à décharger les LCT , les Rhinos et les LCM


(détails)
Des soldats viennent de débarquer sur le causeway


(détails) Le "causeway" Ouest devant le Ruquet


La villa Hardelay, remarquer le talus de sable et galets contre la digue, et le panneau de signalisation sur la falaise (limite Dog Green/Dog White)

Les postes de transfert
canards / camions

Les canards étaient chargés en mer auprès des cargos (les dockers, manutentionnaires et servants des mâts de charge étaient des soldats des Compagnies de Port). Les canards étaient ensuite déchargés à terre par des grues à chenilles du Génie dans des camions qui livraient le matériel dans les dépôts situés dans des herbages réquisitionnés à l'intérieur des terres.
Comme les canards étaient les matériels les plus rares, tout devait être organisé pour qu'ils attendent le moins possible.


(détails) le poste de transfert de St Laurent



(détails) sur D3 (St-Laurent) un poste de transfert

(détails)


(détails) le poste transfert de la descente de Vierville


(détails)


(détails) Déchargement de jerricans d'essence


(détails)


La station de transfert devant le Ruquet


(détails)

Le balisage des plages


(détails)
Tour de repérage


(détails)
Un signaleur au travail


(détails)
Un poste de "Beachmaster", maître de plage.
 

Les ateliers d'entretien des "canards"

Les compagnies de camions amphibies étaient souvent constituées de soldats noirs américains. A l'époque, la ségrégation était de règle dans l'armée des USA et les unités noires à Omaha Beach étaient celles des transports et le bataillon de ballons.
Dans l'armée, seules quelques unités combattantes étaient noires à titre expérimental (notamment un bataillon de chars). Par contre dans l'USNavy, il n'y avait pas de ségrégation officielle.


Le camp d'une compagnie de "canards"


(détails) Entretien des hélices de "canards" dans un atelier d'une compagnie de camions amphibies
(Compagnie "coloured", cad composée de noirs américains avec encadrement blanc)

(détails)


La descente de Vierville, les camions descendent par le chemin du Côtis

"This is return road for empty ducks and trucks, other road is at left. Ducks bring supplies as far as cranes at center. Load is transferred to trucks, and empty Ducks go back for another load at right".


(détails) Poste de transfert dans le vallon de Vierville, devant la carrière

Parfois des caboteurs ont utilisé l'avant-port de Port-en-Bessin pour y décharger des marchandises destinées aux Américains, après échouage dans le port:

 

 


(détails) Un caboteur décharge directement dans l'avant-port marée basse, pendant que des enfants jouent. Cela s'est passé à l'époque où le port d'OImaha Beach était hors d'usage après la tempête du 19-21 juin 44. Les camions sont des Mack de 6t de charge au lieu des habituels GMC de 2t5


(détails)

 

 

 

 

 

Retour Accueil