Les chaussées métalliques sur la plage, les "causeways"

116

 

Le "causeway" Ouest

(détails)
Les caissons élémentaires étaient les même que ceux qui constituaient les pontons "Rhinoferry"


(détails) après la guerre


(détails)


(détails)
Des soldats viennent de débarquer sur le causeway


Halftrack sortant d'un LCT pour rouler sur un causeway

(détails)

 

 

 

 

          Les "causeways" étaient constituées par des assemblages de caissons métalliques à peu près cubiques (environ 2 mètres d'arêtes), nommés NLP ou NL (Navy Lightered Pontoon) mis en place par flottage. Leur largeur minimum était de 2 caissons, portée à 4 caissons parfois, par élargissement dans certaines zones. L'ensemble flottait à la pleine mer.
        Ils permettait un accostage facile des LCT, RF et LCM, permettant des déchargements à sec.
        2 causeways ont été construits et exploités par les Seabees, l'un (ouest) en face du Ruquet, l'autre (est) face à Colleville.
 


(détails)


(détails)
Le causeway Ouest


(détails)


(détails)
Un causeway en construction


Un LCT approche d'un causeway, mais des chasseurs-bombardiers Allemands inquiètent les GI qui s'aplatissent à terre



Marins travaillant sur un causeway et subissant un straffing


(détails) Aménagement des sorties de plage vers la route de bord de mer, avec pose de grillages Sommerfeld


(détails)
Un des 2 "Causeway" installés par les Seabees (Navy Construction Bat.), avec des épaves de LCM


(détails)
Le causeway Est (ou alors c'est à Utah Beach)

(détails)


(détails)
A gauche un LCT Mark6, portant

 

 

 

 

 

 

Retour Accueil