110

La construction du Port artificiel

 

 

La digue d'Omaha Beach s'appelait "Gooseberry 2"
(La digue des blockships de Utah Beach s'appelait "Gooseberry 1" )
Le port artificiel avec quais flottants et passerelles  d'Omaha Beach s'appelait "Mulberry A"
(celui d'Arromanches était le "Mulberry B")


(détails)
Le projet du port (13 mai 44)


(voir détails)
Croquis du port dans son état d'avancement juste avant la tempête, le 18 juin


(voir détails)
Le port Mulberry A et Gooseberry 2 le 23 juin, dans son état après la tempête


(voir détails)
Plans du port levé le 5 août, après renforcement du Gooseberry et abandon du Mulberry


Participation des Seabees à l'opération Omaha Beach


  110

      La construction du port a été entreprise dès le 7 juin 1944. 
      Le chapitres suivants rappellent successivement les mises en place:
               des brise-lames flottants "Bombardons" (page 111)
               des caissons de béton armé "Phoenix" (page 112)
               des navires coulés sous forme de blockships "Corncobs" (page 113)
               des quais flottants auto-élévateurs "Lobnitz" (page 114)
               des passerelles flottantes "Whale" (page 115)
               des chaussées faites de caissons assemblés "Causeways" (page 116)
 
 


Vue aérienne en date du 8 juin au soir ou du 9 juin matin (détails)


toujours le 8 ou le 9 juin, avec un survol de B26 Marauder


La digue en hiver 44/45 (détails)


(détails)
Un Landing Craft Survey, chargé des repérages hydrographiques (10 juin 44)


Visite de l'amirl Stark le 14 Juin 44 probablement


Le 22 juillet 1944


(détails)
2 patrouilleurs  (SC1352 et SC1329) étaient armés par les USCG et affectés au commandement de la "Task Force 128" chargée de la construction des ports d'Omaha Beach et Utah Beach. (Captain Clark et captain Stanford)


Le patrouilleur type SC armé par les Coast Guard qui servait au commandant du port











Plan du Mulberry A


Système d'accostage des LST sur les Lobnitz


(détails) Projets de construction, avant le débarquement

(détails)


(détails)
Les plans détaillés du port réaménagé après la tempête, avec les noms de chacun des navires blockships coulés, et les emplacements des pontons Phoenix subsistants et de ceux qui ont été démantelés

(détail)


A bord d'un canot de sauvetage J boat motorisé










Vue aérienne du Mulberry A le 15 juin 1944 (détails)

(détails)


(détails)
Le Gooseberry le 22 juin, à la fin de la tempête

(détails)



le levé hydrographique détaillé du port daté du 5 août 44, après les remaniements post-tempête


La digue Gooseberry 2 avant la tempête, vers le 11 juin


(voir détails) (1947)
La digue "Gooseberry est en entier sur la photo, on voit aussi les "causeway" N°1 et 2 (celui-ci devant Colleville en bas à droite de la photo).


(voir détails) (1947)
On voit le début de la digue "Gooseberry" avec le cuirassé "Centurion", et également le "causeway" N°1, proche du Ruquet.


(voir détails) (1947)
Entre Vierville et St-Laurent.
Remarquer les vestiges du Mulberry, les 2 cargos échoués sur la plage, l'épave du LCI 91 et celle d'un petit caboteur en béton armé qui s'est échoué en hiver 1946 ou 47 et se trouve toujours visible actuellement.


(détails) ensemble au mois d'août



(détails)
Ce panorama semble avoir était pris vers le 8 ou 9 juin 1944 à partir du haut de la falaise immédiatement à l'Ouest de la descente de St-Laurent (Les Moulins)

Retour Accueil