90

Vierville après le départ des Américains


Voici quelques photos de Vierville prises en hiver 1944/45 et vers 1950, après le départ des Américains, pratiquement tous partis à la fin de 1944.

Ils avaient laissé derrière eux quelques dépôts et notamment au bord des routes Formigny-Vierville, Formigny-St-Laurent et Formigny-Asnières, des explosifs (Composition C , tétrytol), conditionnés en caissettes de 2 sacs de toile verte. Chaque sac contenait 8 pains de 1 kg environ de ce produit ressemblant à du plastique. Ces dépôts formaient des tas de 1m3 environ tous les 100m sur les bas-côtés et n'étaient pas gardés. Les habitants du voisinage les ont abondamment utilisés pour allumer leur feu ou simplement pour se procurer des sacoches. L'enlèvement de ces explosifs est à l'origine de la catastrophique explosion d'Asnières (41 morts) en octobre 1945.


Vu du clocher de l'église détruite, la maison ruinée des Collières et le carrefour.


(détails) La grande casemate de Vierville, vue de l'arrière, avec les restes du port en hiver 1945. Suzanne Chedal-Anglay est vue, de dos, en premier plan


1946, famille Hausermann


(détails) Le pied de la descente, hiver 45


(détails)


(détails) Vue prise de la falaise au dessus de la villa Mathy en ruine


La descente en 1945


(détails) La plage vers 1950


  (détails) L'équipe des démineurs, des prisonniers Allemands, un ou deux Français et le chef démineur Mr. Lancry (avec un chapeau noir), plus tard artisan peintre à Trévières. Ils ont travaillé dans les années 46/47 et ont déminé complètement et soigneusement toute la falaise et les champs voisins. Un des Français a été tué par un piège dans des circonstances mal définies car le piège avait été décelé avant l'accident.
Sur la photo ci-dessous, l'homme à droite avec une casquette est monsieur Dubois, un ancien maire de Vierville.

(détails) Ces 2 photos ont été prises l'une en été, l'autre en hiver, on ne sait exactement par qui. Il est probable que chaque membre de l'équipe en reçut un exemplaire. C'est semble-t-il un Allemand qui les a rapporté longtemps après à Mr.Leveel au musée de Vierville.


(détails) La guinguette de Vierville réinstallée provisoirement dans la carrière, vers 1950

(détails) Un canard des récupérateurs de ferraille devant la guinguette


2 jolies danseuses devant la guinguette









le presbytère au toit crevé, vu du clocher de l'église


(détails) Les ruines de l'école


(détails) l'herbage en face du château transformé en terre-plein, parking et route. Au fond on aperçoit la traverse ouest des pontons Phoenix. YC est près de la remorque abandonnée


(détails)


(détails) Sur le terre-plein sont stockés des "portes belges", anciens obstacles de la plage. A droite la maison du bureau de tabac.


(détails) L'ancien bureau de tabac (maison Le Bastard)


(détails) Au pied de la descente de Vierville avec le dock en béton, vestige des quais flottants (ce dock servait à relier entre elles les plate-formes autoélévatrices Lobnitz)



(détails) A gauche du mur de souténement, emplacement de la cabine de plage Hausermann, quelques dizaines de mètres plus bas que le bunker, côté falaise.


(détails) La route de descente, vers son milieu. A gauche, Yves Cordelle à pied (hiver 44/45)


Vue cavalière du pied de la descente. Les 2 pontons sont des vestiges du Mulberry, le plus proche est toujours en place

(détails)


(détails) 2 photos de la route côtière en hiver 44/45

(détails)



(détails) Les traces d'un cratère de bombe ou d'obus sur la plage de Vierville. Le bourrelet noir montre que la bombe s'est enfoncée dans la tourbe avant d'exploser.
Simone Cordelle est en premier plan


(détails)Un équipement de démolition:
caissette d'explosifs "Comp C" ou tétrytol, 2 sacoches vertes, cordeau détonant, allumeur à traction. Il manque le détonateur.


(détails) la maison des Collières et l'église
ruinée en arrière-plan


(détails) Ruines des villas Mary (poste de communications de la KriegsMarine) et Cusinberche. L'hotel du Casino a complètement disparu.


(détails) Le pied de la descente, à droite le bunker qui a remplacé l'hotel Le Gallois, au fond les villas Cusinberche et Mary.


(détails) Vue de Vierville vers la Percée

(détails)


 (détails) La route de descente construite la le Génie US pour le retour à vide des "canards" et des camions. YC est à gauche sur la photo


(détails)


(détails) La traverse de pontons Phénix devant Vierville, vers 1955



(détails)


(détails) Emplacement de la villa Parmentier et ruine  de la villa Mathy


(détails) la villa Hardelay 


(détails)
un flotteur Beetle sous la falaise, épave de la tempête

 

 



Retour Accueil