(détails) Les mouvements de troupes, le matin du 6 juin


croquis établi sur la base des indications de Michel Hardelay



(détails)Les GI sont entrés dans Vierville par le Hamel au Prêtre. A ce carrefour un PC provisoire du 116ème Régiment a été installé

(détails)L'épicerie Dumont au début de la rue du Hamel-au-Prêtre


(détails)
La rue Pavée par où est passée la C/116 et le Général Cota


(détails) Le château des Isles. C'est dans ce quartier de Vierville que le "Command Group" du 116ème devait s'installer

(détails)

 

 

 

 

 

 

 

 

  34

Le PC du 116ème Régiment  s'installe à Vierville vers 13h00

 

Compte-rendu des opérations du Groupe de Commandement du 116ème Rég.
   (2ème partie, montée sur la falaise et arrivée à Vierville)

L'Etat-Major du 116ème Régiment était arrivé sur Dog White à bord du LCVP 71 (à 7h30, le Command Group du Colonel Canham) puis avec le LCI 91 (à 7h40, le QG avancé du Lt-Colonel Cassell). Le groupe Communications sur un LCM (avec le capitaine Sink) avait dérivé au delà de St-Laurent, et n'était pas joignable.
Le Général Cota (délégué du commandant de la 29ème Division) était également arrivé avec Canham.

A terre, après son débarquement mouvementé et des pertes importantes, le
Lt-Colonel Cassell a cherché son chef le Colonel Canham. Il a appris qu'il était toujours sur la plage et qu'il allait partir vers Vierville (à la suite de la Cie C/116)

{A ce moment, le Général Cota pensait que le Colonel Canham, blessé au poignet, ne pourrait assurer son commandement. Il a donc ordonné au Lt-Colonel Cassell de rejoindre le Command Group vers Vierville. Mais entre temps, le Colonel Canham a refusé d'être évacué et a continué de diriger les opérations pendant plusieurs jours} .

Des obus de mortiers ont commencé à exploser sur la pente pour la première fois, tuant deux hommes près du général Cota et projetant à terre le général et son aide de camp. L
es tirs ennemis augmentant en volume et en précision, le Command Group s'est déplacé rapidement vers l'abri de la falaise. A flanc de falaise, il y avait encore des tirs mais la fumée des feux d'herbes les masquait.

{En grimpant la falaise, ils ont été mis en contact avec des éléments de la CieG/116 (Lt Hendricks et Hotaling) qui avaient débarqués trop à l'est sur le secteur du 16ème RI et s'étaient déplacés latéralement pour rejoindre leur secteur Dog White. Une section de mitrailleuses lourdes du Lt.Murphy, Cie H/116, lui était rattachée. Ainsi le commandement a compris pourquoi la plage Dog White, objectif de la première vague d'assaut avec la Cie G/116 n'avait pas été occupée dès 6h30.}

Le Colonel Canham a ordonné à la Cie C/116 de traverser Vierville pour rejoindre le reste du 1er Bataillon (Cies A, B, et D/116) supposé être à l'ouest de Vierville.

Le Général Cota a accompagné la C/116 et est entré avec elle vers 11h00 dans Vierville.)
Le Colonel Canham et le Command Group se sont frayés un chemin (à la suite de la  C/116) par le plateau vers la route située à l'est de Vierville

{Des petites positions ennemies de fusiliers et mitrailleurs se trouvaient en haut de la pente. Un soldat de la "C" a été tué en balayant un nid de mitrailleuse. Il a grimpé jusqu'à  l'ouverture, a jeté une grenade dans la casemate, tuant les occupants. Des prisonniers ont été ramassés dans ces emplacements}

A  11h30, un PC provisoire a été installé au carrefour prévu (sur la route du Hamel au Prêtre, à la sortie de Vierville) pour un rendez-vous avec le Groupe de Communications.  {Celui qui devait débarquer dans un LCM (prévu à 7h40 sur Dog Green), avec les Capitaine Sink (officier de liaison) et Ernest (officier S1/116RI)}. Ce groupe n'étant pas là (en fait ils avaient dérivé et avaient débarqués à l'est de St-Laurent), on a supposé (à tort) qu'ils étaient déjà au PC prévu pour le 116ème RI, 1km au SO de Vierville.  On pensai toujours que les 1er et 2ème Bataillons avaient traversé les plages et se dirigeaient vers leurs objectifs loin à l'Ouest et au SO de Vierville.

(en fait, la Cie A était détruite sur la plage devant Vierville, les Cies B et D étaient dispersées et avec 50% de pertes, les Cies E,F,G,H avaient débarquées au-delà de St-Laurent et étaient incapables de rejoindre Vierville, quant aux QG de bataillons, celui du 1er Bat était isolé au pied des falaise de la Percée, et les QG des 2ème et 3ème Bat étaient au delà de St-Laurent, tous sans radio).


Pendant ce temps, le Command Group a été rejoint par le Lt.Colonel Cassell, le Capitaine Rice et une partie de la section Renseignement, débarqués du LCI 91.
Les communications étaient toutes hors d'usage, sauf la radio du Lt. Jones, liaison du 743ème Tank Bat., et le groupe était séparé de ses officiers de liaison de la 1ère DI et du 16ème RI.

Le Colonel Canham a ordonné de continuer vers le PC prévu 1km au Sud de Vierville. Ils sont entrés dans le village vers 12h00, après la compagnie C/116.
De nouveaux efforts ont été faits par les opérateurs radio pour contacter les unités du Régiment, sans résultat.

Alors que le groupe traversait Vierville vers 12h30, la sortie de plage D1 a été bombardée par les obus de l'US Navy, (notamment les 356mm du "USSTexas") dans le but d'y détruire ses bunkers. Les explosions violentes ont jeté à terre plusieurs membres du groupe qui circulaient dans la rue principale de Vierville.

(détails)la descente de Vierville vers 13h00, au moment des tirs du "Texas"

(détails)Le pied de la descente de Vierville sous le feu des obus de 356mm du "Texas" vers 13h00. Le clocher n'est pas encore détruit, on distingue le château mais sans la vieille tourelle.

Le Général Cota

Accompagnant la compagnie C du 116ème Régiment, le Général Cota a fait son entrée dans Vierville vers 11h00.
Les hommes de la compagnie se souviennent de Cota marchant dans l'étroite rue principale, faisant tourner son Colt dans son index, comme un vieux pistolero du Far West.

Cota a envoyé quelques Rangers (du 2ème Bataillon de Rangers) qui avaient rejoint, en direction de la pointe du Hoc. 
Puis, accompagné par son aide de camp, le lieutenant Shea, un opérateur radio et 3 fantassins, il s'est préparé à descendre le vallon de Vierville toujours tenu par les Allemands. Il était 12h30. Le cuirassé "Texas" pilonnait avec ses canons de 356mm les fortifications du pied de la vallée. Shea se souvient que "les impacts de ces obus faisaient se soulever le pavage de la rue dans Vierville, procurant une impression de tangage."
Comme Cota s'engageait dans la descente, Shea espérait que les tirs allaient cesser et Cota répondait qu'il espérait bien que non, car cela forcerait les Allemands à baisser la tête.
Mais les tirs ont cessé, et des Allemands dans un retranchement du côté Est de la vallée ont commencé à tirer sur le petit groupe. Les fusiliers ont répondu et  5 Allemands se sont rendus. Cota leur a ordonné de les guider à travers les mines en descendant la route.
Le groupe est arrivé à la plage et a franchi le mur antichar vers 13h00, à peu près au moment où une trentaine d'Allemands se rendaient à des troupes du Génie qui attendaient pour intervenir sur le mur antichar. Le Général s'est assuré que le mur serait bientôt détruit et la route ouverte. Il a ensuite poursuivi son chemin vers St-Laurent par la route côtière.

Dans Vierville, le groupe de commandement du Colonel Canham, après avoir lancé la compagnie C/116 sur la route de Grancamp, a continué vers le Sud, en début d'après-midi, en formation déployée, rencontrant des tirs isolés de snipers ou mitrailleuses, arrivant finalement à l'emplacement prévu pour le PC, (une maison dans le quartier des "Isles"), au Sud de Vierville. 
Le petit groupe d'état-major (3 ou 4 officiers et 2 soldats) s'est retrouvé très vite isolé derrière une haie.
La radio était toujours incapable de contacter les unités. Le Sergent Moore de la Section Renseignement, a été tué dans un avant-poste.
Une section de la Compagnie B/5Rgr qui passait par là, en route vers l'Ouest, a été requise par le Colonel Canham pour assurer la sécurité du Command Group qui était vraiment dans une situation délicate aux Isles.