(détails) Le Général Bradley à bord du croiseur USS "Augusta"


(détails)A bord du USS "Augusta", le chef de la 1ère Armée, avec l'Amiral Kirk cdt. la Western Task force



(détails)A bord du USS "Augusta", le chef de la 1ère Armée, avec l'Amiral Kirk cdt. la Western Task force

(détails) des LCVP passent devant le croiseur USS "Augusta" qui transporte le Général Bradley (1ère Armée US) et l'Amiral Kirk (Cdt. la Western Task Force) Retour Accueil

304

La situation vue par les Généraux Américains
à bord du LSH "Ancon" et du croiseur "Augusta"

 

Dans les premières heures de l'assaut, le Q.G. du Vème Corps ( Général Gerow), n'a reçu que très peu de renseignements sur ce qui se passait à terre. A bord de son navire Quartier Général, le LSH "USS Ancon", les messages directs de la plage étaient pratiquement inexistants.

Le Vème Corps dépendait de ce qu'il pouvait obtenir des navires Américains près de la côte et de son détachement d'information sous les ordres du colonel Talley. Ce détachement a essayé d'atteindre le rivage de bonne heure à bord de deux DUKW, mais il a pensé que l'équipement radio serait probablement perdu s'ils débarquaient. C'est pourquoi les 2 "canards" du colonel Talley ont continué à patrouiller le long de la plage à quelques centaines de mètres du rivage. 

Malheureusement, de ces "canards" on observait très mal ce qui se passait réellement, impossible de distinguer là où les Américains avançaient, là où ils s'infiltraient et là où ils étaient complètement anéantis. Quant aux transmissions, lorsqu'elles existaient, elles étaient toujours médiocres et lentes. 

Aussi les premières nouvelles arrivant au V° Corps ont été fragmentaires et peu encourageantes. Les messages parlaient des navires coulés, des tirs intenses de l'artillerie ennemie, des DUKW submergés et des troupes clouées au sol.
Les premières pénétrations effectuées par des petites unités sur des pentes souvent camouflées par la fumée et la végétation ont échappé aux observateurs en mer. Leur attention était surtout dirigée sur les sorties de plage où rien n'était visible.

A 9h 45, le V° Corps (Général Gerow sur le LSH "Ancon") a envoyé un rapport à la Première Armée (Général Bradley sur le croiseur "USS Augusta") : « Obstacles minés, progression lente, le 1er Bataillon du 116°Régiment a signalé être arrêté à 7h 48 par le feu de mitrailleuses. Deux LCT mis hors de combat par l'artillerie. » . C'était évidemment complètement insuffisant et très trompeur. Au même moment, en plusieurs endroits sur les 6 km. de plage, des troupes Américaines avaient déjà traversé la mince ligne de défense allemande, en profitant des trous entre ses points fortifiés.

A 11h 55, le V° Corps était toujours aussi mal informé et son rapport suivant à la Première Armée indique: «Situation sur sortie de plage Dog toujours critique à 11 heures. La 352° Division d'Infanterie identifiée. Le 116°Régiment est à terre, les combats continuent sur les plages, les véhicules arrivent lentement sur les plages» 
Les Etats Majors ignoraient totalement la capture de Vierville à cet instant et le Général Bradley a envisagé sérieusement l'abandon de la tête de pont et le transfert à Utah Beach des unités non débarquées de la Force "O".
         

A partir de 13 h seulement, l'information du Quartier Général a commencé à rattraper son retard et les renseignements ultérieurs sont devenus plus rassurants.



(détails)
le LSH "Ancon", QG du 5ème Corps US


(détails)la salle Opération du "Ancon"


(détails)
2  chasseurs PC (au 1er plan le PC564) devant le "Ancon"


(détails) LSH "Ancon" QG du 5ème Corps US 
(Général Gerow)


(détails)"Ancon" et "Augusta"
au mouillage au large de Vierville

(détails) vu du USS "Augusta",
un destroyer US, un LCVP, un LCT, le "Ancon" au loin


(détails) navire Télécommunications
(le SS "Achernar"?)


Le croiseur Augusta et un cargo