(détails)
les dragueurs type YMS font exploser une mine


(détails)
convois de LCT (Landing Craft Tank) à gauche photo du bas, un escorteur

(détails)


(détails) Convoi de LCI(L), notamment à gauche le LCI56, le 325 et le 4


(détails)
convois de LCI


carte météo pour le 6 juin 1944 à 12h00


flotille de LCI le 5 juin 44




Vedettes PT et bombardiers B17

 

         21

La Traversée de la Manche

   La date et l'heure de l'attaque dépendait des conditions atmosphériques qui pouvaient beaucoup gêner les opérations navales et aériennes.
             L'assaut était prévu depuis longtemps pour le 5 juin, avec possibilités de retarder de 1 ou 2 jours, sinon il était nécessaire d'attendre la grande marée suivante, soit 14 jours. (cela aurait conduit à débarquer les 19 ou 20 juin, jours du coup de vent de NE!)

             A la dernière minute, le 3 Juin, toutes les forces d'assaut embarquées et attendant le signal du départ, les prévisions étaient défavorables pour le jour J: ciel couvert et vents forts d'ouest. 

            A 04h15 le 4 Juin, le Général Eisenhower a reculé le jour J de 24 heures. 

            Les prévisions de temps fournies le 4 juin ont donnè l'espoir d'une légère mais temporaire amélioration. A partir du 6 juin et pour environ 24 heures, il était prévu une période de nuages espacées et un plafond ne descendant pas en dessous de 1.000 m. La mer était prévue "agitée" à "peu agitée", avec des vents d'Ouest de force 3 à 4 Beaufort . Après cette accalmie, il fallait s'attendre à nouveau à un ciel très nuageux et à des vents plus forts.

La météo du 6 juin


Les 2 et 3 juin


Les 5 et 6 juin


le LCI 217


(détails)


(détails)
Les "Fire Support Group 1 et 2"
en route vers Omaha Beach
En tête le "Texas" suivi du "Glasgow" (FSG1) puis des "Arkansas", "Montcalm" et "Georges-Leygues" (FSG2)


Vus du Montcalm, le 3 juin, les Texas, Nevada et Arkansas


vu depuis le Ancon,
à droite le LST 373

 

 

 

 

 

 

 

 

           Le général Eisenhower a décidé alors le 5 juin à 04h15 d'accepter les risques en attaquant dans des conditions de mer et de ciel un peu limite. L'heure H pour Omaha Beach a été fixée à 06h30. La marée était basse à 05h25 et la première marée haute à 10h30. Le lever du soleil était à 05h58 et le coucher à 22h07. 

       La traversée de la Manche

            Le convoi principal de la Force O (qui devait attaquer Omaha Beach) a quitté Portland dans l'après-midi du 5 juin; la traversée des 160 km de la Manche vers la zone d'assaut a été sans problème. L'opération s' est déroulé sans intervention navale ou aérienne des Allemands et elle ne semble pas avoir été repérée par des radars côtiers hors d'usage (notamment les grands radars de la Kriegsmarine à Englesqueville-la-Percée).

            Une protection aérienne continue couvrait les files de navires et les plages d'attaque alliées. Les zones de plages d'attaque devaient être couvertes continuellement par les chasseurs, la 9° US Air Force détachant des groupes de protection à haute altitude avec la mission de maintenir trois escadrons au-dessus des plages en permanence toute la journée. La couverture à basse altitude était du ressort des Britanniques.


(détails) photo prise depuis le Ancon, convois de LCI,  chacun accompagné d'un ballon de barrage qui sera laissé sur la plage,remarquer les canons de 20mm mark14 de la DCA du Ancon


(détails)


(détails)
convoi de caboteurs et de LCT

(détails)


(détails)
le lieutenant Jones, du 743ème bataillon de chars, (bord LST 512)


(détails)


(détails)

Soldat sur un LSI

             Les dragueurs de mines de la Task Force Ouest ont rendu possible le passage des convois vers les plages sans pertes par mines. 

           Le LSH (Landing Ship Headquarter) "USS Ancon", quartier général de l'amiral Hall (Force O) et du général Gerow (Vème Corps),a mouillé son ancre de nuit à 02 h 51 le 6 juin dans la zone de mouillage, à 11 miles nautiques au large d'Omaha Beach. Des écrans de fumée avaient été placés pour cacher le plus possible cette zône. Ils se sont dissipès assez vite avec le vent.
           Le mouillage des cargos n'a été rapproché que le soir du 6 juin, à partir de 18h00, sur la ligne des fonds de 10m, soit à 2 ou 3 miles de la plage.

   Voir les souvenirs de Michel Hardelay (page 2321) et des famille Coliboeuf (page 2322) , Piprel (page 2323) et De Loýs(page 2324) sur la nuit et l'aube du 6 juin.
 


(détails)
B26 "Marauder" survolant les convois, remarquer les grands navires qui remorquent les plus petits, LCM, barges,  pontons Rhinoferry

(détails)
convoi de LCI


(détails)
Des hommes des Brigades Spéciales du Génie se reposent sur le LSI "Henrico"

(détails)
a bord des transports LSI


A bord du "Samuel Chase", des officiers de marine devant les maquettes d'Omaha Beach


(détails)
sur le pont des transports


(détails)
Half track sur un LST


(détails)
Pont supérieurs de LST
(Landing Ship Tank)

(détails)


(détails)

Retour Accueil