Coupe type des obstacles de plage


 (détails)
élément "C" ou porte Belge

(détails) mise en place d'un élément C
(Omaha vers avril 1944)


(détails) des éléments C stockés à Vierville vers 1945


Eléments C

Mine "Tellermine", antichar
 et obus piégés

(détails)


(détails) hérissons rassemblés sur la plage

 
Le marin Al Jones et des hérissons


détails

1120

Les obstacles sur la plage de Vierville

         La première ligne d'obstacles consistait en une série d' "éléments C ", parfois appelés "portes belges", structures en forme de barrières (récupérées des défenses de campagne belges, dites éléments Cointet), avec cadre renforcé et supports en fer, montées sur rouleaux. Elle était située à environ 250 m. de la ligne de marée haute. Les principales poutrelles de support avaient 3,3m. de haut. Des mines antichar "Tellerminen" étanches étaient fixées au sommet des poutrelles verticales. 

          La seconde ligne, de 20 à 25 m plus près de la terre, était composée de gros pieux en bois enfoncés dans le sable à un angle tel que leur extrémité, minée, pointait vers la mer. Parfois on trouvait des rampes inclinées formées de troncs de bois, renforcées et minées. 

          A 130 m de la laisse de haute mer, la dernière rangée d'obstacles était composée de hérissons, (parfois appelés hérissons tchèques) d'environ 1,70m. de haut, formés d'au moins 3 rails d'acier ou de cornières, croisés en leur milieu et si solides que leurs extrémités pouvaient perforer le fond des péniches de débarquement. 

           Aucune de ces lignes n'était continue, leurs éléments étant plantés à intervalles irréguliers.
          Les mines antichars fixées sur les obstacles étaient parfois inopérantes à cause de l'eau de mer qui attaquait leurs mécanismes.

          Il n'y avait pas de mines cachées dans le sable.

          Peu de temps après le commencement des travaux d'installation de ces nouveaux obstacles (hiver 1944), les Alliés furent informés et ils modifièrent leurs plans avec un assaut à marée basse, pour éviter aux péniches d'assaut de se heurter aux obstacles. Cela conduisit à abandonner complètement l'idée initiale de débarquer à marée haute.
 


Plan des obstacles de la plage de Vierville


(détails)
hérisson Tchèque


 (détails)


Hérissons


Mine "Tellermine", antichar
 et obus piégés

 


détails Cette carte US montre les obstacles de plage sur l'ensemble Omaha Beach


(détails)


Devant Saint-Laurent, après la bataille


détails obstacles accumulés


(détails) Un Elément C ou porte Belge


(détails) Elément C

 

 


Le 19 mai 44, un avion US type P38
photographie la plage de Vierville
Voir détails photo ci-dessus
et photo ci-dessous



 (détails)Le vallon de Colleville


(détails) La villa Hardelay à Vierville


(détails) St-Laurent - Les Moulins


Retour accueil


Des rampes


(détails)
Allemands au travail surpris 
par un avion (vers le 19 mai 44)


(détails)




(détails)


(détails)
transport et fonçage de pieux
(Omaha, vers avril 44)

(détails)


(détails)
pieu avec Tellermine antichar